Inauguration des bornes de recharge pour véhicules électriques à Bellême
Publié le :Vendredi 17 Février 2017
COMMUNICATION > EN CIRCONSCRIPTION

                                      

À Bellême, ce vendredi 17 février, inauguration de bornes électriques, de rues rénovées. Belles réalisations permettant à cette petite cité de caractère de se rénover et de se moderniser.




Communiqué du comité de soutien ornais à François Fillon
Publié le :Mercredi 15 Février 2017
COMMUNICATION > COMMUNIQUES DE PRESSE




Intervention de François Fillon devant le groupe Les Républicains ce Mardi 14 février 2017
Publié le :Mardi 14 Février 2017
COMMUNICATION > COMMUNIQUES DE PRESSE

Je rentre de La Réunion où j’ai fait trois jours de campagne qui ressemblent très peu à ce qu’on raconte dans la presse nationale. La mobilisation des élus de droite était totale. Je sais que ce n’est pas toujours si facile que ça à La Réunion. Et la mobilisation des militants, des électeurs de droite, était très forte. On a fait un meeting à 8.000 personnes. C’est La Réunion, je connais le fonctionnement de La Réunion. Et les seuls opposants que j’ai eus, c’est, à chaque carrefour lorsque je visite quelque chose quatre types de l’extrême-gauche avec une banderole et une casserole. Et évidemment, la télévision se précipite dessus. Il y a eu samedi une « grande manifestation » d’organisée contre ma candidature à Sablé-sur-Sarthe ! Ils n’ont jamais atteint plus de 11 personnes, journalistes compris !

En même temps, je sais que la campagne est difficile. Et quand j’entends certains d’entre vous dire que je suis autiste, c’est moi qui sais le mieux que la campagne est difficile parce que c’est moi qui me le prends dans la gueule à chaque instant. Je suis harcelé par la presse nationale. J’ai le harcèlement judiciaire. Je ne voudrais pas avoir en plus le harcèlement parlementaire parce que ça va commencer à devenir difficile. Evidemment, je suis lucide. Je vois bien les dégâts que cette affaire a causés. Les dégâts sur mon image d’abord. Et les dégâts sur la campagne présidentielle où on était dans une position de favoris. Je le vois bien. J’ai eu, avant de prendre la décision que j’ai prise la semaine dernière, une conversation avec beaucoup d’entre vous, et principalement avec les candidats à la primaire, parce que je vous rappelle qu’il y a eu une primaire. Et que ce n’est pas je ne sais quelle instance du parti qui va décider, comme sous la Ive République, du candidat à l’élection présidentielle. Il y a eu une primaire. Cette primaire, elle a changé la donne politique. On peut le regretter ou pas le regretter, mais c’est comme ça. Et m’étant entretenu avec les principaux candidats à la primaire, notamment Nicolas Sarkozy et Alain Juppé, j’ai constaté qu’il n’y avait pas de solution alternative meilleure, et que le retrait aujourd’hui de ma candidature créerait une crise majeure. Une crise majeure à l’intérieur même de notre famille politique, et ensuite, poserait en réalité le problème de notre effacement de la campagne présidentielle avec tous les risques que cela représente. On a une Marine Le Pen qui est 25 ou 26%. On commence à se poser la question de savoir, après tout, si l’ensemble de ces désordres ne peut pas lui ouvrir une porte. En tout cas, même si la porte présidentielle est encore assez barricadée, il y a derrière une élection législative. Et on imagine ce que serait une élection législative si nous n’étions pas au deuxième tour de l’élection présidentielle.
 
Honnêtement, ça serait peut-être plus facile pour moi personnellement et ma famille de ne pas être dans cette compétition aujourd’hui. Cette décision, je l’ai prise, je ne reviendrai pas dessus. Je vais déjeuner demain avec Nicolas Sarkozy avec qui je me suis entretenu ce matin. Je voudrais remercier Christian Jacob qui fait un travail remarquable avec l’énergie qu’on lui connaît mais dans des conditions qui sont très difficiles. Il y a aujourd’hui plus de 100 réunions publiques, meetings, animés par beaucoup d’entre vous cette semaine et d’ici la fin de la semaine. Je vais évidemment toute la semaine accentuer le projet et l’effort sur la sécurité en liaison avec l’actualité et avec ce qu’il se passe aujourd’hui dans plusieurs banlieues de notre pays. Je serai demain soir à Compiègne avec Xavier Bertrand.
 
Moi j’ai besoin que vous m’aidiez. Je comprends parfaitement les interrogations qui sont les vôtres. Mais je vous le dis : on est engagé dans cette course. Il faut la gagner. Et on doit pouvoir la gagner, on peut la gagner. Les derniers sondages... Alors vous allez me dire si je me mets à vous parler des sondages, vous allez trouver ça étrange et vous aurez raison, mais enfin, pour la première fois depuis trois semaines, ils ont commencé à remonter un peu et ceux de Monsieur Macron sont en train de baisser. Et surtout, il y a un point qui est très très important : Macron a à peu près 36% de ses électeurs qui sont sûrs de voter pour lui. Moi, c’est 70 ou 75. Cela veut dire que le socle des électeurs de droite, qui sont fâchés - c’est incontestable -, qui me font des reproches - c’est incontestable -, il veut qu’on gagne. Maintenant, chacun prend ses responsabilités. La question, c’est : est-ce que vous m’aidez ou est-ce que vous me compliquez la tâche ?




Inauguration de la borne de recharge électrique au Sap-en-Auge
Publié le :Lundi 13 février 2017
COMMUNICATION > EN CIRCONSCRIPTION

                                    

La commune du Sap-en-Auge dispose désormais d'une borne de recharge pour véhicules électriques, qui a été inaugurée ce lundi 13 février.




Inauguration de la borne de recharge électrique au Sap-en-Auge
Publié le :Lundi 13 février 2017
COMMUNICATION > EN CIRCONSCRIPTION

                                    

La commune du Sap-en-Auge dispose désormais d'une borne de recharge pour véhicules électriques, qui a été inaugurée ce lundi 13 février.




Remise des diplômes aux élèves de la MFR de Vimoutiers
Publié le :Samedi 11 février 2017
COMMUNICATION > EN CIRCONSCRIPTION

                             

Le samedi 11 février, j'ai participé à la remise des diplômes aux élèves de la Maison Familiale Rurale de Vimoutiers : élèves de troisième, de BEP, de CAP, Bac pro, CAP adulte, en présence de Clotilde Valter, Secrétaire d'Etat auprès de la Ministre du travail, de l'emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social, chargée de la formation professionnelle et de l'apprentissage, et avec Jean Claude Lenoir Sénateur, Guy Romain Maire et Agnès Laigre, Conseillère départementale. Il faut promouvoir les filières de l'apprentissage et de l'alternance qui sont des voies d'excellence.




Inauguration de la Maison des Services au Public de Gacé
Publié le :Lundi 06 Février 2017
COMMUNICATION > EN CIRCONSCRIPTION


 
Inauguration de la Maison de Services au Public de Gacé, ce lundi 6 février. Une belle réussite de mise à disposition et d'aide individualisée à l'accès dans un même lieu d'une multitude de services pour les usagers. En partenariat avec les services de l'Etat, la Ville de Gacé, l'agence postale, Pôle Emploi, la CAF de l'Orne, la Carsat de Normandie, la CPAM de l'Orne, la MSA Orne Sarthe Mayenne.




Tribune "Pour l'honneur d'un homme et l'avenir d'un pays"
Publié le :Jeudi 02 Février 2017
INFORMATION > TRIBUNES

Depuis une semaine, François Fillon est cloué au pilori médiatique et politique. Pour y parvenir, tous les coups sont permis : on jette aux loups un homme, sa femme, ses enfants, ses collaborateurs, sans attendre leurs arguments ni entendre leur défense. Tous les jours sont déversées sur la place publique rumeurs, approximations, calomnies.

Pire : le bûcher a été dressé sans que l’on s’interroge sur ceux qui avaient intérêt à l’allumer. Et pourtant, à quatre-vingt jours de l’élection présidentielle, la manœuvre est grossière : empêcher par tous les moyens l’alternance que veulent les Français. C’est ce choix qu’ont fait nos adversaires. Au risque de provoquer le pire. Car dans cette affaire, un homme joue son honneur. C’est beaucoup. Mais dans cette affaire, un pays joue son avenir. C’est essentiel. Or, si le sort de François Fillon nous importe, le sort de la France nous inquiète, tant cette tentative de mise à mort vise à installer un face à face mortel: celui entre la gauche et le front national, entre l’imposture et l’aventure, entre ceux qui ont échoué et ceux qui échoueront.

Mais que les comploteurs et les manipulateurs en soient avertis : jamais nous ne laisserons prendre en otage ni la démocratie ni le destin de notre pays. Notre soutien à François Fillon est total parce que son engagement pour la France est vital. Rien ne nous arrêtera : nous ne baisserons pas les yeux alors que la France s’apprête à redresser la tête.

Les 302 cosignataires :

DAMIEN ABAD, ELIE ABOUD, BERNARD ACCOYER, YVES ALBARELLO, PASCAL ALLIZARD, NICOLE AMELINE, BENOIST APPARU, LAURENCE ARRIBAGE, JULIEN AUBERT, OLIVIER AUDIBERT-TROIN, FRANCOIS BAROIN, PHILIPPE BAS, JACQUES-ALAIN BENISTI, SYLVAIN BERRIOS, XAVIER BERTRAND, JEROME BIGNON, ANNICK BILLON, JEAN BIZET, JEAN-MARIE BOCKEL, FRANCOIS BONHOMME, MARCEL BONNOT, GILBERT BOUCHET, VALERIE BOYER, XAVIER BRETON, PHILIPPE BRIAND, BERNARD BROCHAND, FRANCOIS-NOEL BUFFET, DOMINIQUE BUSSEREAU, ALAIN CADEC, FRANCOIS CALVET, CHRISTIAN CAMBON, AGNES CANAYER, JEAN- PIERRE CANTEGRIT, JEAN-NOEL CARDOUX, JEAN-CLAUDE CARLE, OLIVIER CARRE, GILLES CARREZ, CAROLINE CAYEUX, YVES CENSI, ANNE CHAIN-LARCHE, PATRICK CHAIZE, PIERRE CHARON, JEROME CHARTIER, DANIEL CHASSEING, LUC CHATEL, ALAIN CHATILLON, GUILLAUME CHEVROLLIER, ALAIN CHRETIEN, DINO CINIERI, ERIC CIOTTI, PHILIPPE COCHET, FRANCOIS COMMEINHES, JEAN-FRANCOIS COPE, GERARD CORNU, FRANCOIS CORNUT-GENTILLE, JEAN-LOUIS COSTES, JEAN-MICHEL COUVE, PIERRE CUYPERS, PHILIPPE DALLIER, MARIE- CHRISTINE DALLOZ, MICHEL DANTIN, MATHIEU DARNAUD, SERGE DASSAULT, OLIVIER DASSAULT, MARC- PHILIPPE DAUBRESSE, CHARLES DE COURSON, CLAUDE DE GANAY, LAURE DE LA RAUDIERE, CHARLES DE LA VERPILLIERE, DOMINIQUE DE LEGGE, FRANCOIS DE MAZIERES, ALBERIC DE MONTGOLFIER, LOUIS-JEAN DE NICOLAY, HENRI DE RAINCOURT, CAMILLE DE ROCCA SERRA, MARIE-FRANCE DE ROSE, ISABELLE DEBRE, BERNARD DEBRE, BERNARD DEFLESSELLES, LUCIEN DEGAUCHY, ROBERT DEL PICCHIA, VINCENT DELAHAYE, ANGELIQUE DELAHAYE, REMI DELATTE, FRANCIS DELATTRE, GERARD DERIOT, CATHERINE DEROCHE, JACKY DEROMEDI, MARIE-HELENE DES ESGAULX, CHANTAL DESEYNE, PATRICK DEVEDJIAN, NICOLAS DHUICQ, CATHERINE DI FOLCO, SOPHIE DION, JULIEN DIVE, ERIC DOLIGE, PHILIPPE DOMINATI, JEAN-PIERRE DOOR, DOMINIQUE DORD, DAVID DOUILLET, MARIANNE DUBOIS, ALAIN DUFAUT, JEAN-LEONCE DUPONT, LOUIS DUVERNOIS, JEAN-PAUL EMORINE, DOMINIQUE ESTROSI-SASSONE, HUBERT FALCO, DANIEL FASQUELLE, FRANCOISE FERAT, PHILIPPE FOLLIOT, MICHEL FONTAINE, MICHEL FORISSIER, ALAIN FOUCHE, YVES FOULON, JEAN-PAUL FOURNIER, BERNARD FOURNIER, MARC FRANCINA, CHRISTOPHE-ANDRE FRASSA, PIERRE FROGIER, YVES FROMION, JOELLE GARRIAUD-MAYLAM, FRANCOISE GATEL, HERVE GAYMARD, ANNIE GENEVARD, GUY GEOFFROY, BERNARD GERARD, FREDERIQUE GERBAUD, ALAIN GEST, DANIEL GIBBES, BRUNO GILLES, GEORGES GINESTA, CHARLES-ANGE GINESY, JEAN PIERRE GIRAN, COLETTE GIUDICELLI, CLAUDE GOASGUEN, PHILIPPE GOUJON, ALAIN GOURNAC, CLAUDE GREFF, FRANCOIS GROSDIDIER, JACQUES GROSPERRIN, FRANÇOISE GROSSETÊTE, SERGE GROUARD, PASCALE GRUNY, CHARLES GUENE, JOEL GUERRIAU, JEAN-CLAUDE GUIBAL, JEAN-JACQUES GUILLET, MEYER HABIB, MICHEL HEINRICH, MICHEL HERBILLON, ANTOINE HERTH, PATRICK HETZEL, BRICE HORTEFEUX, PHILIPPE HOUILLON, GUENHAEL HUET, CHRISTIANE HUMMEL, BENOIT HURE, CORINNE IMBERT, CHRISTIAN JACOB, DENIS JACQUAT, SOPHIE JOISSAINS, MARC JOULAUD, ALAIN JOYANDET, PHILIPPE JUVIN, CHRISTIANE KAMMERMANN, ROGER KAROUTCHI, NATHALIE KOSCIUSKO-MORIZET, JACQUES KOSSOWSKI, MARC LAFFINEUR, ALAIN LAMASSOURE, JACQUES LAMBLIN, MARC LAMENIE, JEAN-FRANCOIS LAMOUR, ELISABETH LAMURE, GERARD LARCHER, GUILLAUME LARRIVE, DANIEL LAURENT, NUIHAU LAUREY, THIERRY LAZARO, ISABELLE LE CALLENNEC, MARC LE FUR, CONSTANCE LE GRIP, BRUNO LE MAIRE, DOMINIQUE LE MENER, ALAIN LEBOEUF, VINCENT LEDOUX, FREDERIC LEFEBVRE, JACQUES LEGENDRE, JEAN-PIERRE LELEUX, PIERRE LELLOUCHE, JEAN-CLAUDE LENOIR, JEAN LEONETTI, PIERRE LEQUILLER, MAURICE LEROY, PHILIPPE LEROY, CELESTE LETT, GENEVIEVE LEVY, GERARD LONGUET, VIVETTE LOPEZ, VERONIQUE LOUWAGIE, LIONNEL LUCA, GILLES LURTON, MICHEL MAGRAS, JEAN-FRANCOIS MANCEL, DIDIER MANDELLI, LAURENT MARCANGELI, HERVE MARITON, ALAIN MARLEIX, FRANCK MARLIN, ALAIN MARSAUD, HERVE MARSEILLE, PHILIPPE ARMAND MARTIN, ALAIN MARTY, PATRICK MASCLET, JEAN-CLAUDE MATHIS, HERVE MAUREY, PIERRE MEDEVIELLE, COLETTE MELOT, GERARD MENUEL, DAMIEN MESLOT, BRIGITTE MICOULEAU, JEAN-CLAUDE MIGNON, ALAIN MILON, YANNICK MOREAU, PIERRE MOREL A L’HUISSIER, PATRICIA MORHET-RICHAUD, HERVE MORIN, ELISABETH MORIN-CHARTIER, PHILIPPE MOUILLER, JACQUES MYARD, LOUIS NEGRE, YVES NICOLIN, CLAUDE NOUGEIN, PHILIPPE PAUL, VALERIE PECRESSE, CYRIL PELLEVAT, STEPHANIE PERNOD-BEAUDON,CEDRIC PERRIN, BERNARD PERRUT, EDOUARD PHILIPPE, JACKIE PIERRE, FRANCOIS PILLET, REMY POINTEREAU, BERENGERE POLETTI, MAURICE PONGA, LADISLAS PONIATOWSKI, AXEL PONIATOWSKI, JOSETTE PONS, HUGUES PORTELLI, SOPHIE PRIMAS, CHRISTOPHE PRIOU, CATHERINE PROCACCIA, FRANCK PROUST, DIDIER QUENTIN, JEAN-PIERRE RAFFARIN, JEAN-FRANCOIS RAPIN, FREDERIC REISS, JEAN-LUC REITZER, BRUNO RETAILLEAU, CHARLES REVET, BERNARD REYNES, FRANCK RIESTER, DIDIER ROBERT, ARNAUD ROBINET, SOPHIE ROHFRITSCH, TOKIA SAÏFI, RUDY SALLES, ANNE SANDER, RENE-PAUL SAVARY, MICHEL SAVIN, ANDRE SCHNEIDER, JEAN-MARIE SERMIER, BRUNO SIDO, FERNAND SIRE, ABDOURAHAMANE SOILIHI, THIERRY SOLERE, MICHEL SORDI, ERIC STRAUMANN, CLAUDE STURNI, ALAIN SUGUENOT, LIONEL TARDY, GUY TEISSIER, MICHEL TERROT, JEAN-MARIE TETART, LANA TETUANUI, PASCAL THEVENOT, ANDRE TRILLARD, MICHEL VASPART, ALAIN VASSELLE, HILARION VENDEGOU, FRANCIS VERCAMER, ARNAUD VIALA, JEAN-SEBASTIEN VIALATTE, PHILIPPE VIGIER, JEAN-PIERRE VIGIER, JEAN-PIERRE VOGEL, MICHEL VOISIN, LAURENT WAUQUIEZ, PATRICK WEITEN, ERIC WOERTH, FRANCOIS ZOCCHETTO et MICHEL ZUMKELLER.




Véronique Louwagie lors des QOSD le 31/01/17 - Servcice ambulatoire Hôpital de L'Aigle
Publié le :Mardi 31 janvier 2017
COMMUNICATION > A L'ASSEMBLEE NATIONALE



Le Député Véronique Louwagie intervient lors des questions orales sans débat à l'Assemblée nationale, le mardi 31 janvier 2017, au sujet de la situation du service ambulatoire du Centre Hospitalier de L'Aigle.




Inauguration borne électrique à Mortagne-au-Perche
Publié le :Samedi 28 janvier 2017
COMMUNICATION > EN CIRCONSCRIPTION

                                                


Inauguration de la borne de recharge pour véhicules électriques, ce samedi 28 janvier, à Mortagne-au-Perche.